Gestion de l’impact du COVID-19 par les entreprises

Le COVID-19 a pris de court de nombreux pays. Les mesures d’urgence prises par les différents gouvernements, pour contenir la propagation du virus, ont eu des impacts non-négligeables sur le fonctionnement et l’organisation des entreprises. Le confinement de la population, les ruptures de stock, le bouleversement des chaînes d’approvisionnement et la baisse soudaine de la demande, ont créé de graves problèmes dans plusieurs secteurs d’activités.

Même si la baisse des cas se poursuit, le virus est toujours présent et continue de circuler. Il est temps, pour les entreprises, de commencer à réfléchir au “monde d’après”, en envisageant les différents scénarios possibles, pour saisir les opportunités du marché actuel et continuer à se développer, en dépit de la crise.

Mais avant, le plus urgent est d’opérer les changements et de déployer les moyens nécessaires pour un retour au travail dans les meilleures conditions. Pour ce faire, nous proposons quelques exemples de démarches à suivre pour mobiliser les ressources dont les entreprises ont besoins pour sortir de cette période difficile.

Élaboration d’un plan de gestion de crise

La pandémie COVID-19 menace la stabilité, voire la survie, des entreprises. Une réaction urgente est, alors, nécessaire de la part de ces derniers.

La première chose à faire est de réunir la cellule de crise pour établir un plan d’action pour prévenir ou limiter les impacts de cette crise. Ce plan doit inclure une stratégie de communication à destination des salariés, des partenaires, des actionnaires, etc.

Durant tout le processus de gestion de crise, les entreprises doivent à chaque fois évaluer les actions mises en place, afin de les ajuster et d’apporter une réponse rapide en cas de problème.

Il faut, également, toujours avoir à l’esprit que les informations et les données recueillies au fur et à mesure de l’évolution de la situation sont très importantes. Elles vont permettre d’élaborer une stratégie forte, en tirant les leçons du passé et en tirant profit des opportunités du futur.

Gestion du personnel

La gestion des ressources humaines est une priorité et l’une des tâches les plus complexes. Durant cette pandémie de COVID-19, beaucoup d’entreprises ont dû réadapter les conditions et l’organisation interne de travail.

Que ce soit au sein de l’entreprise ou à la maison, elles doivent prendre des mesures pour favoriser le bien-être des salariés, mais également pour maintenir ou améliorer leur implication et productivité.

Il est important de les soutenir et de les rassurer durant cette période difficile à travers une communication efficace, qui est la clé pour éliminer les incertitudes et les frustrations. Elle permet, aussi, de préparer les salariés aux changements futurs imposés par l’évolution du marché.

Ensuite, il est primordial pour les entreprises concernées, de mettre à disposition du personnel les moyens techniques nécessaires pour garder une certaine continuité du travail, plus particulièrement pour ceux qui font du télétravail.

En termes de maintien des effectifs, certaines entreprises vont être amenées à réévaluer leurs besoins. En effet, pour équilibrer et réduire les coûts, des décisions difficiles doivent être prises. Cependant, il est important d’étudier, au préalable, les différentes possibilités et scénarios de réforme de l’organisation interne.

Gestion de la chaîne d’approvisionnement

Les chaînes d’approvisionnements des entreprises sont les plus touchées, face aux restrictions mises en œuvre par les gouvernements. De nombreuses usines de production, de fabrication de composantes, ou encore les fournisseurs de matières premières ne peuvent pas honorer les livraisons ou rencontrent des retards. Cela engendre des répercussions sur la situation économique et sociale de plusieurs secteurs d’activités.

Même si les effets de cette crise sont difficiles à évaluer à moyen et long terme, c’est l’occasion,

pour les entreprises, de revoir la stratégie de gestion de leur chaîne d’approvisionnement. Pour ce faire, plusieurs mesures à court terme peuvent être envisagées pour répondre aux défis immédiats, comme par exemple :

  • diversifier la chaîne d’approvisionnement pour réduire les risques de dépendance ;
  • travailler avec les fournisseurs pour permettre, par la suite, d’obtenir une visibilité des stocks, des capacités de production, des états des commandes, etc. ;
  • explorer d’autres sources d’approvisionnement, en privilégiant le canal court ou circuit court ;
  • revoir les politiques de gestion des stocks, en évaluant d’autres options logistiques ;
  • passer à une approche numérique de gestion des chaînes d’approvisionnement pour favoriser l’agilité, la résilience et améliorer la réactivité ;
  • modéliser plusieurs scénarios pour appréhender et anticiper les différents risques liés à la crise sanitaire.

Bilan financier et recensement des dispositifs fiscaux

Le ralentissement des activités, causé par la pandémie, a entraîné une baisse des trésoreries. Les petites entreprises seront plus impactées par rapport aux grandes entreprises, car elles ne disposent pas des mêmes réserves de liquidité. Des secteurs, tels que le tourisme, qui ont dû fermer leurs portes, auront, quant à eux, besoins d’un plan solide pour financer la relance, sous peine de liquidation. Cependant, l’échelle de gravité variera d’un pays à un autre, selon les dispositifs fiscaux et réglementaires mises en œuvre par les gouvernements pour soutenir les entreprises face à cette crise.

Il est clair que certaines entreprises s’en sortiront mieux que d’autres. Par ailleurs, le plus important est de ne pas se décourager et de toujours garder en tête que les choix faits à court terme auront un impact considérable sur le futur de l’entreprise.

Pour ce faire, un bilan financier, humain et organisationnel est nécessaire pour identifier les leviers financiers et opérationnels qui peuvent être utilisés pour faire des économies, générer des liquidités et améliorer le ratio de solvabilité.

Face à l’incertitude du monde actuel, il est, également, important de se renseigner et de bien comprendre les systèmes fiscaux et réglementaires, propres à chaque pays. Une démarche qui permettra de gérer efficacement les impôts et d’obtenir, éventuellement, des aides.

Transformation et évolution stratégique

Alors que le virus COVID-19 continue à évoluer, les entreprises de tous les secteurs d’activité, s’activent dans la réflexion et dans l’exécution de nouvelles stratégies pour s’adapter et augmenter la résilience face à cette crise.

C’est l’occasion pour certaines entreprises d’accélérer la transformation numérique. En effet, cette démarche présente plusieurs avantages dans un monde où le numérique et les nouvelles technologies occupent beaucoup de place. C’est, également, une solution adaptée au contexte actuel, où certaines règles de distanciation sociale doivent être respectées.

Il est important d’anticiper les changements des principaux marchés, ainsi que les besoins futurs des clients, avec à une réflexion sur les modes de consommation d’après-crise. En adoptant une vision à long terme, il est possible de surmonter cette crise et de conserver ou de créer un avantage concurrentiel.

Chez Almaxyra & Company, nous travaillons avec diverses entreprises et organismes du monde entier, pour gérer l’impact de l’épidémie sur leur activité. Nous participons, alors, dans la réflexion et la mise en œuvre rapide de solutions adaptées. Nous encourageons, également, nos clients à adopter une “positive attitude” en se projetant dans l’avenir pour saisir les opportunités qui s’offrent à eux.

Pour en savoir plus sur nos services de consulting et obtenir un suivi personnalisé, contactez-nous dès aujourd’hui.

Partager